Crash mystérieux du KW-G et avis de recherche

Note

Je suis toujours étonné du sens que prend le devoir de mémoire des Français. En voici un autre bel exemple. Le tout commence par un commentaire laissé en avril dernier sur le blogue.

Bonjour,
Des nouvelles de l’équipage du 425 Alouettes, Wellington III BJ657. J’ai acheté l’ORB du 425, les informations sont importantes pour moi. Les dernières informations du Sgt. Cronk et de son équipage, fut un S.O.S. Q.D.M émis à  0020 heures, aux coordonnées 0060X, soit dans la région de Bitz en Allemagne à 150 kms au sud de Mannheim. L’appareil perdu demande sa route pour le retour.
Il est le seul appareil perdu corps et biens et il est à l’évidence celui de notre crash situé à Longonnet, soit à 933 Km – Distance de vol entre Bitz et Langonnet (ou +). Mais comment son équipage peut il être porté disparu, des hypothèses : le  Wellington a poursuivi sa route plein ouest vers l’océan Atlantique ou l’équipage s’est parachuté et le Wellington mis en pilotage automatique est revenu pour s’écraser à Langonnet.  
Seconde hypothèse, l’appareil file plein nord, idem l’équipage se parachute dans la Manche et le Wellington mis en pilotage automatique est revenu pour s’écraser sur cette commune. Il faut se rendre à l’évidence cinq hommes disparus, prisonniers exécutés par les Allemands, j’ai jamais eu  à ma connaissance de tels faits possibles.

Il y a donc plus de 72 ans de cela que…

Wellington KW-E 02

bombardier Wellington

Extrait

Dimanche 6 décembre 1942, au soir, un bal se déroule à la gare du Saint, située à Langonnet, malgré l’interdiction. De nombreux jeunes y assistent, dont deux Saintois, aujourd’hui disparus : Yvon Ricart et Louis Guyader.

Au même moment, quelque part en Angleterre, un avion décolle. Objectif : peut-être bombarder Lorient. Les gens du secteur sont habitués et assistent régulièrement au spectacle. Au vrombissement des avions, succèdent les lueurs des bombes larguées et les explosions font trembler le sol. C’est encore le cas ce soir-là, et une fois le bal terminé, chacun rentre chez soi, comme nos deux Saintois qui, enfourchant leurs vélos, entendent au-dessus de leurs têtes un avion qui semble en difficulté.

Quelques instants plus tard, alors qu’ils descendent vers Toul-Trink, ils entendent une explosion suivie d’une vive lueur. C’est en passant au niveau du Moulin du Bois, qu’ils aperçoivent, dans le champ en contrebas de la route, la carcasse de cet avion. Mais les jeunes gens ne s’attardent pas et rentrent au Saint.

Cliquez ici.

Lundi 7 décembre 1942 Langonnet

« Moulin du Bois »

Wellington III BJ 657

Codé KW -G

Les autres recherches de ce groupe.

4 réflexions sur “Crash mystérieux du KW-G et avis de recherche

  1. Pris sur le site

    Selon la traduction du rapport de mission de l’ORB du 425 (R.C.A.F.). Neuf Wellington sont envoyés sur Mannheim. Le premier Wellington du No. 425 (Allouette) Squadron, décolle du terrain de la Royal Air Force Station Dishforth, situé dans le conté du Yorkshire.

    Wellington III BK539. Pilote P/O Hudson J. 16h54, 01h15 à la RAF Boscombe Down (Salisbury, Wiltshire). Douteux si Mannheim a été bombardé. L’IFF a échoué. (En matière de télécommunication, l’identification, friend or foe (IFF) (identification ami ou ennemi) est un système d’identification crypté mis au point pour le commandement et le contrôle. C’est un système qui permet aux radars d’approche civils ou militaires de reconnaitre des avions « amis » et de déterminer leur cap ainsi que leur distance). W/T coincée. (Semble être « W/T » Wireless Telegraphy). Atterri à à la RAF Boscombe Down.

    Wellington III Z1729. Pilote W/O Stutt R.A. 16h56, 01h15 à la RAF Woodhall Spa (north de Coningsby, Lincolnshire).

    Wellington BK337. Pilote Sgt. Spooner G.L. 16h55, 21h54, problème vitesse moteur, bombes larguées pour son retour.

    Wellington BK401. Pilote S/L. Roy G.A. 16h58, 22h19. L’avion a décollé tardivement et il a été incapable de rattraper le temps so capitaine décide le retour. Bombes larguées pour son retour.

    Wellington III BJ657. Pilote Sgt. Cronk G.E. 16h59, disparu en mission.

    Wellington III X3354. Pilote Sgt. Delisle J.E.H. 17h01, 01h30 à la RAF Bradwell Bay (15.3 km à l’Est de Maldon, Essex). A bombardé sur la position de la ville estimée à partir de deux lignes de fusées et de la position des quatre feux factices connus et estimé tel. A atterri à Bradwell Bay.

    Wellington III K3872. Pilote W/O Murrell, S.L. Il décolle à 17h08. Retourné tôt à 18h10. Atterrissage à la RAF Topliffe. Bombes ramenés.

    Wellington III BK332. Pilote F/S. Causley D.F. 17h14, 19h00. En raison de l’arrêt du moteur tribord lorsque la surcharge a été mis en service, le pilote a décidé de revenir en arrière. Bombes ramenés.

    Wellington III X3648. Pilote P/O Doucette T.A. 17h26, 23h09. Problèmes avec le régime moteur, le capitaine décide le retour. Bombes ramenés.

    Rapport de mission du Wellington III BJ657. Pilote Sgt. Cronk. 6 décembre 1942. Météo : nuageux avec des périodes de luminosité, mais la visibilité est détériorée. Le temps deviendra très doux. Lumière et vent. Vent ouest devenant léger. Sud -Est et plus tard sud-ouest à 20-25 Miles/Heure. Vol A : 2 avions préparés pour les territoires lointains du Nord et un avion annulé. Vol B : aucun vol. Opérations de nuit 9 avions réquisitionnés et 5 avions DNCO (« Duty Not Carried Out »). 1 avion manque et 3 avions DCO (Duty Carried Out).

    Le Wellington III BJ657 « G  » du Sergent CRONK et son équipage lance un S.O.S – Q.D.M. 0060X à 00h20. (QDM = what is the magnetic course to steer with zero wind to reach you (from plane). (QDM = quel est le cap magnétique pour me diriger avec un vent nul pour vous rejoindre (de l’avion).

  2. Très intéressant. Sur ce même appareil le KW-G B.J.657 mon oncle le Sgt.Albert Dugal a fait sa toute première mission le 10 novembre 1942 (gardening). Il était le bomb aimer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s