Ligne par ligne

Je ne parcourrai pas ligne par ligne le log book de Julien Guilbeault  ni je n’écrirai sur toutes ses 31 missions avec l’escadrille Alouettes.

Julien Guilbeault photo 1~2~2

Je vais simplement faire  ressortir quelques points qui éclaireront les membres de sa famille quand cet aviateur a parfois osé leur raconter un peu de ses souvenirs de guerre.

Julien Guilbeault a reçu un entraînement de bomb aimer, mais aussi d’air gunner comme le démontre ici son bulletin daté du 9 juillet 1943 du No.1 B&G Jarvis, en Ontario.

Julien Guilbeault 010

Julien Guilbeault sera par la suite affecté au No.1 AOS Malton, en Ontario. C’était une école de navigateurs.

Julien Guilbeault 013

Je pourrais vous parler d’un autre navigateur que j’ai rencontré en septembre dernier qui a fait partie de cette même école, mais juste quelques mois après Julien Guilbeault.

Allan Todd History 017

Mais là je vais devenir dur à suivre, et je veux éviter ça.

?

L’entraînement au Canada de Julien Guilbeault fut assez court puisqu’il se retrouve en Angleterre au No. 6 A.O.S. Staverton.

Julien Guilbeault 015

On a même une page Facebook!

Julien Guilbeault n’est pas resté longtemps avant d’être muté sur un bombardier Wellington, à Leicester East, puis au No. 82 O.T.U. Ossington.

O.T.U. signifie Operational Training Unit. C’est là que se forme les équipages.

Julien Guilbeault 016

Il a dû être fort heureux de faire partie d’un équipage. Il le note d’ailleurs…

Sheahan crew

Crew pilot G.L. Sheahan J25383

Navigator P/O C.R. Hebert J36298

Air bomber Sgt J.J. Guilbeault R185344

Wireless operator W/O J.M. Huybreck R110975

Mid-upper gunner J.B. Millar R213536

Rear turret gunner R.Y. Ronnebeck R215788

Julien Guilbeault 017

Julien Guilbeault 018

Cette joie sera éphémère.

C’est là que le mystère commence dans la carrière de Julien Guilbeault au sein de la RCAF. Au début je pensais que son pilote George Lorne Sheahan avait trouvé la mort, et que Julien Guilbeault avait dû se trouver un autre équipage comme c’était le cas quand un membre d’équipage perdait la vie…

Mais non, le pilote George Lorne Sheahan a survécu et a même été cité dans l’ordre du jour!

SHEAHAN, F/O George Lorne (J25383) – Mention in Despatches – No.419 Squadron (AFRO gives only « Overseas » – Award effective 14 June 1945 as per London Gazette of that date and AFRO 1478/45 dated 21 September 1945.  Enlisted 26 January 1940.  Trained at No.5 ITS, No.13 EFTS and No.2 SFTS.  Spent four years in Canada, 13 months in UK as of 2 February 1945.  DHist file 181.009 D.4364 (RG.24 Vol.20648) has recommendation submitted 2 February 1945.

Through cheerfulness and efficiency this officer has been a great asset to the squadron.  His invariable good humour and outstanding determination to attack the enemy has done much to give confidence to new crew.

Le navigateur C. R. Hébert DFC a aussi survécu…

HEBERT, F/O Charles Edouard Roger Yvan (J36298) – Distinguished Flying Cross – No.432 Squadron – Award effective 8 September 1945 as per London Gazette dated 25 September 1945 and AFRO 1768/45 dated 23 November 1945.  Born in 1914, Massueville, Quebec; home in Montreal (book keeper).  Enlisted Montreal, 7 August 1942).  Trained at No.5 ITS (graduated 15 May 1943) and No.9 AOS (graduated 15 October 1943).  Commissioned October 1943.  No citation other than « completed…numerous operations against the enemy in the course of which [he has] invariably displayed the utmost fortitude, courage and devotion to duty. »  DHist file 181.009 D.2618 (RG.24 Vol.20627) has recommendation dated 7 April 1945 when he had flown 32 sorties (200 hours 30 minutes), 29 August 1944 to 31 March 1945.

The above mentioned officer has to his credit thirty-two operational sorties over occupied territory.  Included among his targets are Emden, Bergen, Stuttgart, Merseburg and Zeitz. On his last sortie Flying Officer Hebert flew with the gaggle leader and displayed outstanding navigational ability.

During a very long tour this officer has at all times set a sterling example of cheerful confidence and devotion to duty.  The conscientious manner in which he completed every task both on the ground and in the air has been an inspiration to all navigators in the squadron.

For his outstanding ability and example of zeal and co-operation, Flying Officer Hebert is strongly recommended for the award of the Distinguished Flying Cross (Non-Immediate).

Pourquoi Julien Guilbeault se retrouve-t-il alors avec les Alouettes sans équipage, et devient par la force des choses le mid-under gunner durant presque toute son affectation avec le 425 Alouettes?

Une question qui demeurera toujours sans réponse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s