Le Wellington KW-B n’est pas revenu

Le Wellington KW-B n’est pas revenu…

Ces mots furent probablement prononcés le 4 mars 1943 par le Wing Commander de l’escadrille Les Alouettes, et l’aumônier de la base a dû s’empresser d’écrire à la famille du navigateur Albert Dugal et à celles des autres aviateurs disparus.

Je ne vous parlerai pas d’Albert Dugal sur ce blogue, mais je laisserai son neveu le faire un jour. Tout au plus je servirai de navigateur pour le piloter dans sa mission.

425 45e 021 Wellington

 

C’est le genre d’histoire qu’on ne retrouve pas dans les livres d’histoire ni dans ceux qu’on écrira un jour. Je tente de vous mettre sur la piste de ce navigateur, car son neveu m’a trouvé sur son chemin en lisant ce blogue dédié à ces jeunes aviateurs dont le tiers n’est jamais revenu.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Tiré du site de Richard Koval

March 3/4, 1943

18 Halifaxes from 408 and 419 Squadron were joined by 60 Wellingtons from 420, 424, 425, 426, 427, 428, and 429 Squadrons on an attack at Hamburg. The crews were over the target at between 14,000 and 20,000 feet, releasing 133,000 lbs of high explosives and 128,000 lbs of incendiaries. According to reports, the attack was not accurate with some damage being caused.

P/O J. Gauthier RCAF and crew, from 425 Squadron, flying Wellington III BK-344 coded KW-B, failed to return from this operation.

P/O J. Glassberg RCAF

W/O2 J. Dugal RCAF

W/O2 W. Forbes RCAF

W/O2 J. Lanctin RCAF

Sgt J. Audy RCAF

All were killed.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s