Feldwebel Vinke

C’est le pilote qui aurait descendu le Wellington Mk III de Gilles Lamontagne le 12 mars 1943 selon ce que j’ai découvert sur Vince Gauthier.

 Pilot mit Ritterkreuz und Schwimmweste

Heinz Vinke

 Gilles Lamontagne raconte ce qui s’est passé dans la nuit du 12 au 13 mars 1943 à bord du Wellington III…

Cette nuit-là, nous revenions d’un raid sur Essen, dans la vallée de la Ruhr. Nous survolions la Hollande, et la nuit était si claire que nous pouvions voir le Zuider Zee et tous les détails du terrain. Les conditions étaient parfaites pour une chasse nocturne. Soudain, nous avons été attaqués par dessous et par derrière, sans même que nous puissions voir le chasseur ennemi. Le feu éclata dans la cabine de pilotage et dans le poste de visée. Vince s’avança pour voir si je n’étais pas blessé, et réussit ensuite à éteindre le feu. C’est alors que nous avons subi une deuxième attaque, et que le feu éclata de nouveau, au milieu de l’appareil. Vince vida son extincteur sur les flammes et, voyant que l’incendie n’était pas encore maîtrisé, il se servit de ses mains pour l’éteindre complètement. A partir de ce moment. nous devions nous crier les instructions, car l’interphone avait été mis hors d’usage. Cependant, il n’y a pas eu de panique. Chacun a fait ce qu’il devait faire. Dans une situation comme celle-là, c’est votre entraînement qui vous sauve. Vous savez exactement ce que vous devez faire : plonger pour éteindre les flammes: si l’avion est trop sérieusement touché pour qu’on puisse y parvenir, faire sortir l’équipage: détruire le matériel secret ; et ainsi de suite. Vous n’avez même pas le temps d’avoir peur, tant vous êtes occupé. Mais je me souviens d’avoir craint que le feu ne prenne au réservoir et ne provoque une explosion.

J’avais l’information suivante, mais je suis quand même allé vérifier le tout.

Just in case…

The website « Lost Bombers » gives the following on the loss of his aircraft. Wellington BK340 (KW-T) of No.425 Squadron, target Essen, was airborne at 1912 hours, 12 March 1943. Shot down by a night-fighter (Fw Vinke) and crashed 2158 hours at Spanbroek (Noord Holland), 16 km NE of Alkmaar. Crew were Sergeant J.R.A. Goulet (RCAF, injured, later repatriated owing to severity of injuries), Flight Sergeant M.J.A.J. Aumond (also wounded and repatriated early), Sergeant J.G.G.C.Lamontagne, RCAF (POW). Flight Sergeant A.W.Brown. RCAF (POW), Flight Sergeant J.A.V.Gauthier, RCAF (POW), Flight Sergent Brown was interned in Camps L3/L6/357. POW No.888, with Flight Sergeant J.A.V.Gauthier (promoted to WO1 during captivity, POW No.899) and Sergeant Lamontagne (promoted to WO1 during captivity, POW No.905). 

Ce pilote, si c’est bien le même, fut abattu à son tour en 1944 à bord de son Me 110 G.

Vinke Me 110

26 février 1944 au-dessus de Dunkerque

Voici la vignette qui accompagne ces images prises par la caméra dans l’aile d’un Hawker Typhoon.

Luftwaffe night-fighter ace Helmut Vinke made the fatal mistake of flying in daylight on 26 February 1943. His Messerschmitt Bf 110G was caught at 1,000ft near Dunkirk by two Typhoons of No 198 Squadron and blasted out of the sky. This gun sequence, taken from Flying Officer George Hardy’s aircraft, shows the Messerschmitt’s starboard engine exploding, shortly before it dived to its destruction in the English Channel.

L’as de Luftwaffe Helmut Vinke pilote d’un chasseur de nuit commit une erreur qui lui fut fatale en volant en plein jour le 26 février 1943. Son Messerschmitt Bf 110G fut intercepté à 1000 pi d’altitude près de Dunkerque par deux Typhoons du 198 Squadron et détruit en plein vol. Cette séquence prise par de la caméra de l’avion du Flying Officer George Hardy  montre l’explosion du moteur droit du Messerschmitt juste avant  qu’il s’écrase dans la Manche.

Ce qui suit est tiré de cet article sur Wikipedia.

Heinz Vinke was born on 22 May 1920 in Barby, in the Province of Saxony, a Free State of Prussia. He joined the Luftwaffe in 1938, where he was trained as a Zerstörer (destroyer) pilot. Serving with Nachtjagdgeschwader 2 (NJG 2—2nd Night Fighter Wing) over Northern Europe, his first air victory was on 27 February 1942, a Armstrong Whitworth Whitley 22 kilometres (14 mi) north-east of Leeuwarden.[1] His next claim was filed on the night of 3/4 June 1942 when he shot down a Short Stirling at 02:16 over the Zuiderzee.[2] His fourth victory was over a Vickers Wellington shot down on 28 June 1942 at 00:54 east of Enkhuizen.[3] Vinke became an ace when he shot down his fifth opponent, Wellington bomber, on the night of 27/28 August 1942 at 02:32.[4]

He transferred to Nachtjagdgeschwader 1 (NJG 1—1st Night Fighter Wing) in early 1943.[Note 1] On 17/18 August 1943, Royal Air Force (RAF) Bomber Command targeted Peenemünde and the V-weapons test centre. Five Bristol Beaufighter night fighters of No. 141 Squadron, under the command of Wing Commander Bob Braham, intercepted five Messerschmitt Bf 110s from IV./Nachtjagdgeschwader 1 (IV./NJG 1—4th group of the 1st Night Fighter Wing), and Feldwebel (Sergeant) Georg Kraft (14 victories) and Feldwebel Vinke (at the time with 20 claims) were both shot down by Braham near Schiermonnikoog. Feldwebel Vinke was the only one of his crew to survive.[5]

Vinke claimed eight confirmed night kills during 1942, twenty-nine in 1943 and seventeen during early 1944 before he was killed in action. He was decorated with the Knight’s Cross of the Iron Cross (Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes) on 19 September 1943 for twenty-seven claims, and was posthumously awarded the Oak Leaves. Vinke claimed 54 aerial victories in 153 operations, all of them at night.[Note 2]

Oberfeldwebel (Master Sergeant) Vinke was shot down and killed while flying Messerschmitt Bf 110 G-4 (Werknummer 740136—factory number) of 11./NJG 1 on 26 February 1944, while on a search and rescue mission over the English Channel. The victors were two Hawker Typhoons of No. 198 Squadron RAF, flown by F/L. Cheval L’Allemand and F/O. George Hardy. His crew of Unteroffizier Rudolf Dunger and Unteroffizier Rudolf Walter were also killed.

 

Heink Vinke est-il vraiment le pilote qui a abattu l’équipage du KW-T la nuit du 12 au 13 mars 1943?

uffz.-heinz-vinke003aweb

Heinz Vinke

Pour me contacter, écrivez un commentaire ou utilisez le formulaire suivant.

Une réflexion sur “Feldwebel Vinke

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s