Potez 63-11… la suite se fait attendre

225e billet sur ce blogue dédié aux Alouettes.

Ça doit se fêter non!

logo escadron 425Ce n’est pas grave si la suite de l’histoire du Potez 63-11 se fait attendre, car j’ai des lectrices et des lecteurs fidèles sur ce blogue.

Potez

Il faut être fidèle pour arriver à me suivre même pour une histoire d’un avion de reconnaissance de l’Armée de l’Air.

Je ne vous invente pas d’histoires, même celle du câble.

Monsieur Morin m’avait bel et bien raconté son anecdote comme ça en 2011: il avait lâché le câble et avait eu une paire de baffes. 

Bof… la mémoire a dû lui jouer un tour c’est tout. Il n’est le premier vétéran à avoir mêlé ses souvenirs de guerre.

Pour en revenir au Potez 63-11,  je voudrais bien vous mettre la photo d’un aviateur de l’escadrille Alouette qui aurait probablement rencontré ces deux aviateurs français dont les noms étaient écrits au verso de la photo, mais je préfère attendre le signal de mes collaborateurs.

Je peux déjà vous révéler que le nom du sergent chef René Souillard est inscrit sur une plaque commémorative d’une église dans une commune française et que j’ai déjà établi des contacts. Ils n’ont aucune autre information sur cet aviateur.

Une autre histoire à suivre.

J’ai appris depuis 2010 qu’il faut mieux attendre le bon moment avant d’écrire une histoire ou de raconter une anecdote. Disons que j’ai appris à contrôler ma passion même si ça ne parait pas trop, du moins sur ce blogue.

Ma passion pour l’aviation a commencé quand j’avais 10 ans, soit en 1958. Cette passion dévorante ne connaîtra probablement jamais de fin tout comme ma passion dévorante d’écrire des blogues.

Je dois donc me résigner.

Ceux qui sont vraiment des passionnés pour un sujet comprendront mes deux passions, en fait trois…

Je m’étais amusé un peu en décembre dernier et j’avais crée, pour mon plaisir, un nouveau blogue. Juste pour m’amuser. Je l’avais intitulé My Forgotten Hobby, mon passe-temps oublié. Il est en anglais, et je ne ferai pas une version française.

Ce billet raconte ma première passion.

Vous pourrez lire le reste du blogue, mais rien ne vous y oblige. Il vous explique les origines de ma passion pour l’aviation qui date de ma tendre enfance et pourquoi j’écris tant sur des souvenirs de guerre depuis 2009.

Tout ce petit préambule pour vous dire que je n’ai jamais construit de modèle réduit du Potez 63-11, et que je résiste à la tentation d’en acheter un et de  l’ajouter à ma collection de modèles réduits qui languissent dans leurs boîtes depuis une bonne vingtaine d’années (des photos des boîtes sont visibles sur mon blogue My Forgotten Hobby).

Pour tout vous dire, je ne connais pas grand chose des avions français de la Deuxième Guerre mondiale. J’en connais beaucoup par contre sur un aviateur français qui avait volé dans les Forces françaises aériennes libres en Angleterre.

C’était mon héros de jeunesse dont j’ai lu le livre une bonne dizaine de fois… Bon disons 5 fois.

Pierre Clostermann, je n’ai pas eu à l’immortaliser sur mon blogue Souvenirs de guerre, mais je l’ai fait pour un autre pilote que j’avais rencontré sur mon chemin de Damas en 2012: un pilote de Spitfire qui était à Dieppe en 1942 et que j’ai rencontré en 2012.

Cliquez si ça vous tente de connaître l’histoire…

L’anecdote est intéressante et j’en ai même fait un petit documentaire video maison intitulé The Best Kept Secret on the West Island.

À vous de le trouver.

Un petit conseil… cliquez sur tous les hyperliens sur votre chemin de Damas. Comme je vous reviendrai seulement lundi prochain, vous aurez tout le loisir de visionner mon documentaire video.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s