Du salpêtre dans le gruau

Difficile d’écrire juste une fois par semaine sur mon blogue depuis j’ai eu plein d’information sur ce pilote de l’escadrille 425 Alouette.

Rodolphe Lafreni+¿re

En fait, je pourrais écrire plusieurs articles par jour seulement avec les pages du logbook de Rodolphe Lafrenière.

De quoi faire un livre avec toutes ses 36 missions.

Mais ça n’intéresserait probablement personne tout comme l’entourage de ces jeunes hommes vieillis et meurtris par la guerre lorsqu’ils sont revenus dans leur foyer en 1945.

36 missions ça doit laisser des traces derrière nous qu’on s’empresse d’effacer…

IMG_0100

Le nom de Rodolphe Lafrenière n’est mentionné qu’une seule fois dans ce livre écrit en 1993.

Du salpêtre dans le gruau

DANS SES  » SOUVENIRS D’ESCADRILLE « , le Group Captain Taschereau a choisi de gommer les détails de ses missions de bombardements (il en a effectuées 49 au-dessus de l’Allemagne et de l’Italie en 1942 et 1943) pour s’attacher plutôt à décrire les à-côtés de la guerre. Du rudimentaire aérodrome du bois Gomin, en banlieue de Québec, jusqu’aux déserts de l’Afrique du Nord, il raconte avec humour la vie quotidienne de  » Gentlemen of the Air Force « .

C’est à la page 190.

L’auteur y énumère une série de noms d’aviateurs.

page 190

Gabriel Taschereau aurait bien voulu devenir pilote, on s’en rend compte quand on lit sa biographie. Mais il dut se résigner à devenir navigateur. Ce dut être une amère déception, car beaucoup d’aviateurs de guerre rêvaient de devenir pilote de chasse.

Pilote de chasse, un peu comme ce pilote de Mosquito, mon célèbre héros méconnu de Bromptonville dont je n’ai pas encore digéré le peu de reconnaissance de sa ville natale.

eugene-gagnon

Pourtant tous les vétérans que j’ai rencontrés n’ont que des éloges pour les pilotes de Mosquitos.

1945

J’ai lu le livre de Gabriel Taschereau en 2010, mais je dois avouer que je ne me rappelle plus beaucoup des détails de sa carrière militaire. Je sais qu’il est passé pour un héros aux yeux d’une belle Anglaise quand un Me 109 est venu mitrailler les plages de Bournemouth, une ville située près de la Manche.

héros raid

***

héros

Mon intérêt pour son livre s’est ravivé cette semaine en scrutant encore cette magnifique photo à la recherche d’aviateurs de guerre.

fusion # 2 jpg

J’aimerais un jour pouvoir mettre un nom à tous ces visages, et qui sait retracer des membres de la famille d’un des membres de l’équipage de Rodolphe Lafrenière.

IMG_0002

C’est pourquoi j’écris tant depuis 2010 sur cette escadrille dont j’ignorais totalement l’existence avant février 2010 quand j’ai fait la rencontre fortuite d’un vétéran.

C’était bien avant que je rencontre un autre vétéran en mai 2010. Des fois je pense que cette passion d’écrire sur ces aviateurs de guerre risque de passer pour une obsession aux yeux de certains.

Pas tout le monde…

Je fais la rencontre de gens extraordinaires qui partagent cette même passion que moi, comme Mario Allard qui, sans me connaître, a bien voulu partager des photos achetées chez un brocanteur, celles d’un parfait inconnu, le bomb aimer  Louis-Marcel Houde.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des fois je me dis que j’écris trop et que le monde doit avoir de la misère à me suivre. Puis là je me dis qu’il y a peut-être du monde qui aimerait ça que j’écrive des histoires à partir de photos retrouvées dans le fond d’une vieille boîte à chaussures.

Bonjour monsieur,

Le brocanteur m’a dit que c’était son…ONCLE ! Je lui ai demandé plus d’informations, il n’en savait rien de plus. À savoir s’il était une alouette… Il n’en savait rien. C’est une connaissance qui a trouvé les infos au sujet de Marcel Houde. J’ai toujours la même réflexion que vous lorsque je trouve des photos de militaires. Pourquoi ça se trouve dans une boîte à chaussures dans un coin crasseux cachées sous n’importe quoi? Le bon côté des choses, c’est qu’elles sont maintenant entre bonnes mains !!! Je fais tout pour ne pas que les personnes sur ces photos ne tombent pas dans l’oubli, et vous de même. Les médailles, les uniformes, les lettres, etc. Je n’ose pas y penser…

Mario

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2 réflexions sur “Du salpêtre dans le gruau

  1. Bonjour M. Lagacé,

    C’est vrai que ce serait un beau défi que de placer des noms sur chacun des visages de cette photo magnifique. Est-il envisageable d’obtenir copie des archives du Club des Alouettes qui avait organisé cette rencontre ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s