Jean-Paul Corbeil, mitrailleur

Ça c’est l’équipage de Jean-Paul Corbeil.

équipage de Jean-Paul Corbeil

Cet après-midi, j’ai rencontré monsieur Corbeil pour la dixième fois depuis 2010. Il m’en a raconté des souvenirs de guerre.

Il a surtout parlé des membres de son équipage: le pilote Jacques Terroux, le bomb aimer François Bernier, le sans-filiste Maurice Bernier, l’ingénieur de bord Tommy Newton de la R.A.F., et son grand ami Pep, Romuald Pepin, le mitrailleur arrière qui a sauvé la vie à l’équipage lors d’une mission de nuit sur Bourg Léopold.

Lui, c’est son autre grand ami Pierre…

Pierre, c’est Pierre Gauthier.

Pierre Gauthier navigateur

Pierre Gauthier

On le reconnaît sur la photo de groupe de l’équipage de Jacques Terroux.

équipage de Terroux

Pierre Gauthier

Pierre Gauthier était le navigateur.

Jean-Paul Corbeil, mitrailleur tourelle dorsale, et Pierre Gauthier, navigateur

Bien que chacun avait un rôle important dans un bombardier, le travail du navigateur était le plus stressant.

numérisation0005 (2)

Garder le cap constamment.

Pierre avait peur.

Jean-Paul le savait, mais ça restait un secret bien gardé entre eux.

Pierre Gauthier avait la vie de l’équipage dans ses mains en tenant son compas et en vérifiant la position du bombadier.

Selon monsieur Corbeil il aurait mérité amplement une D.F.C.

DFC

J’en ai profité pour lui parler d’un autre aviateur: Eugène Gagnon, mon pilote de Mosquito. Ce sont mes recherches sur lui qui m’ont amené à connaître Jean-Paul Corbeil et tous les autres vétérans.

IMG_9594-msh

Eugène Gagnon, un bandit de nuit, immortalisé au Musée de la Défense aérienne à Bagotville depuis juin 2012. 

IMG_9590-msh

 J’ai aussi parlé à Jean-Paul Corbeil de la fiancée d’Eugène, Ghislaine Laporte, et comment elle a été traitée après la mort de son fiancé.

laporte3 001

Je lui ai dit qu’Eugène avait volé pour la compagnie d’Eddy Blouin: la Sherbrooke Airways. Il connaissait Eddy Blouin pour l’avoir rencontré. Il connaissait aussi la réputation de Buzz Beurling qui avait lui aussi volé temporairement pour Sherbrooke Airways. C’est en volant sur un Seabee de la Sherbrooke Airways qu’Eugène s’est tué le 21 octobre 1947 à Windsor Mills, en Estrie, deux semaines avant son mariage.

Seabee CF-ECY

Il ignorait par contre qu’on avait refusé récemment à Bromptonville de rendre un hommage spécial à Eugène Gagnon, ce bandit de nuit qui protégeait les bombardiers anglais en mission au-dessus de l’Allemagne.

Mosquito

Il n’en croyait pas ses oreilles et il m’a demandé pourquoi…

Ça, ça va rester un secret bien gardé entre nous.

 

4 réflexions sur “Jean-Paul Corbeil, mitrailleur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s