Tarzan

Marc-André Valiquette est un passionné d’aviation. Je m’en suis rendu compte samedi dernier. Bien sûr je connaissais un peu sa passion pour l’aviation (cliquez ici), mais pas autant que je le pensais.

Moi, je suis plutôt un passionné de vieilles photos qui datent de la Deuxième Guerre mondiale. Quand je vois du monde, je veux tous les identifier. J’ai aussi une passion pour rencontrer les vétérans aviateurs de la Deuxième Guerre mondiale.

Méchante passion n’est-ce pas.

Je ne les collectionne pas par contre, mais j’adore les rencontrer comme ce fut le cas de ma mémorable rencontre avec Jean Cauchy lors de l’inauguration du Musée de Bagotville en juin dernier.

Le mitrailleur Jacques Morin n’était pas au banquet en 1946, du moins je ne crois pas, car je ne l’ai pas encore reconnu. Quant à monsieur Cauchy, je n’ai pas cherché encore.

On voit Jacques Morin ici dans cette prochaine photo qui fait partie de sa collection personnelle. Il était à l’entraînement à Mont-Joli.

Un fameux tireur!

Coco Morin était célèbre, mais il ne le savait même pas. Comme il était le mitrailleur arrière sur le Halifax KW-T, il fut donc le dernier aviateur de l’escadrille Alouette à se poser au sol lors de la toute dernière mission de la Deuxième Guerre mondiale. 

Je lui ai appris.

Ici on le voit sur Lancaster.

La prochaine photo est prise alors qu’il était en permission avec une partie de l’équipage de Marcoux.

On serait autour de Noël 1944.

Coco Morin était tout un joueur de tour. C’est lui qui me l’a dit.

C’est probablement Tarzan qui a pris la photo, car il n’y est pas.

Je peux vous identifier tous ces aviateurs… Montigny (peut-être Montminy), Tremblay, Roy et bien sûr Coco Morin.

Ça faisait longtemps que je ne vous ai pas parlé de l’équipage d’Eudore Marcoux. J’avais bien commencé quand j’ai numérisé toutes les photos de sa collection personnelle et son logbook, mais d’autres enfants de vétérans se sont manifestés et j’avais laissé ce dossier un peu de côté.

La photo dans le livre de Marc-André a rallumé mon intérêt et ma passion… pour cet équipage.

Revoici les membres du Halifax KW-T.

J’en avais parlé dans cinq articles que vous pouvez relire. Cliquez.

Revoici maintenant la photo du banquet prise le 16 novembre 1946.

Et revoici celui qu’on surnommait Tarzan dans l’équipage de Marcoux.

Je pense bien que c’est lui.

Ça doit vous intriguer ce surnom de Tarzan… Jacques Morin m’avait tout expliqué quand je l’avais rencontré en 2011, et il avait des photos, preuves à l’appui! La prochaine fois, je vous expliquerai tout.

Excusez la longueur de mon article, mais les vétérans méritent amplement tout mon respect. Si vous avez quelque chose à partager avec moi, écrivez-moi un commentaire. Je vous contacterai.

Je te plumerai.

Une réflexion sur “Tarzan

  1. Bonjour, effectivement, je suis sa fille et je peux vous affirmer que c’est bien lui, derrière le menu avec la moustache… Qu’il n’a pas porté longtemps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s