Un petit gars de Chicoutimi

 Jean-Jacques Desbiens
1925-1945

Jean-Jacques Desbiens est un héros méconnu du 425 Alouette, tout comme Eugène Gagnon le fameux pilote de Mosquito de l’escadrille 23 de la RAF.

Eugène Gagnon, je l’ai fait revivre depuis 2010 sur mon blogue Souvenirs de guerre et sur celui dédié entièrement au 23 Squadron

Lieutenant d’aviation Eugène Gagnon DFC
1921-1947

Comment j’ai découvert son histoire est une très longue histoire. Disons seulement que l’histoire d’Eugène est maintenant connue grâce à Marcel Bergeron de Bromptonville dont Eugène Gagnon était le héros de jeunesse.

L’histoire d’Eugène Gagnon, c’est l’histoire d’un pilote de Mosquito qui, revenu de la guerre, n’en a jamais parlé à personne.

Un vétéran ne parle pas. Il enterre ses souvenirs avec lui.

Eugène est mort en 1947 lors de l’écrasement du Seabee qu’il pilotait. Il a été enterré à Bromptonville avec, pour une seconde fois, ses souvenirs de guerre. 

L’histoire de Jean-Jacques Desbiens sera plus facile à découvrir grâce à mon ami Richard Girouard, recherchiste bénévole au Musée de la Défense aérienne de Bagotville.

Je vous tiendrai au courant quand le temps sera venu…

La prochaine fois, je vous parlerai de deux héros méconnus du 425, Maurice Bélanger et Roméo Daoust, que j’ai rencontrés lors de l’inauguration de l’exposition du Musée de la Défense aérienne à Bagotville.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s