Deux amis

Jacques Morin connaissait très bien Jean-Marie Desmarais, le pilote de l’équipage qui s’est écrasé le 18 décembre 1944.

C’était deux amis. Jacques Morin venait d’arriver à Tholthorpe.

L’écrasement a laissé des cicatrices dans la mémoire de Jacques Morin.

Voici tout ce qui reste à la mémoire de Jean-Marie Desmarais.

C’est la seule photo qu’on a de lui.

Elle était dans l’album-photos de monsieur Morin.

La seule…

Monsieur Morin m’a dit qu’il avait envoyé une copie de cet article à sa nièce aux États-Unis.

Le seul souvenir…

Le seul souvenir de son oncle Jean-Marie mort lors de sa 30e ou sa 31e mission.

Il lui en restait 4 ou 5.

Chanceux ceux qui pouvaient espérer survivre à 12 ou 15 missions dans le Bomber Command.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s