À lire absolument

Allez sur ce site et téléchargez le document PDF…

Sinon cliquez ici.

Ensuite allez sur ce site dédié à l’escadrille 420.

Les Snowy Owls ont suivi le même parcours que le 425 Alouette.

Le site est remarquable et contient une bonne centaine de photos.

Publicités

J. L. L. Georges Tremblay

Est-ce que ce nom vous dit quelque chose?

J. L. L. Georges Tremblay est fort probablement Joseph Lucien Louis Georges Tremblay de Trois-Rivières.

Il serait né le 1er  juin 1925.

Son père était Daniel Tremblay.

Jacques Morin a fait son entraînement avec lui à Mont-Joli.

Georges Tremblay est à gauche de la photo. Il était natif de Trois-Rivières. 

Jacques Morin l’a perdu de vue après la guerre.

Georges était mid-upper gunner dans  le même équipage.

Avant plan: Jacques Morin, Georges Tremblay, Eudore Marcoux

Arrière: Ron Montigny, Ken West, Guy Roy et Jean Ouellet

Morin et Tremblay étaient de grands amis.

Jacques Morin avait promis à sa mère qu’il veillerait sur lui. Il ne se rappelle pas du nom de la mère de Georges, seulement le prénom du père.

J’ai trouvé le baptistère d’un Georges Tremblay né le 1 juin 1925 et baptisé le 2 juin. Son père s’appelait Daniel et sa mère Domina Sévigny.

Le prénom de l’enfant est Joseph Lucien Louis George. Son parrain est Lucien Chauvette et sa marraine Rachel Sévigny.

Le plus bizarre est cette découpure de journal que Jacques Morin avait conservé précieusement dans son album-photos…

Regardez la vignette et le nom du mitrailleur Tremblay.

 

Alouette

Mont-Joli 1942 ou 1944?

La mémoire nous joue parfois des tours …

Regardez cette photo…

Jacques Morin a indiqué 1942 sur certaines photos, mais elles proviendraient de Mont-Joli.

Il a suivi son entraînement de mitrailleur à Mont-Joli en 1944.

Monsieur Morin n’est pas sur cette photo.

On a un autre mitrailleur assis au poste dans un Fairey Battle.

Voici la série de photos exclusives…

Tout ce qu’une recrue doit savoir…

10000 visiteurs sur ce blogue…

Mais le meilleur reste à venir, car je partage ce que Jacques Morin a bien voulu me confier.

Pas de PayPal, pas de dons…

Rien pour trahir la mémoire de ces aviateurs.

Voici donc le reste de la brochure destinée aux recrues. Jacques Gagnon l’avait tout numérisée pour moi.

Prenez le temps de lire les annotations de Jacques Morin… sinon vous manquez le meilleur.

Je te plumerai…

L’important c’est de garder son sens de l’humour

Première page de la brochure destinée aux recrues.

Jacques Gagnon l’a toute numérisée pour moi.

Elle est en langue anglaise…

On ne montrera pas aux barricades pour ça n’est-ce pas?

Ce document date de 1943!

On demande aux recrues de remplir le questionnaire.

Jacques Morin ne l’a pas rempli, mais il a plutôt annoté celui-ci.

Un vrai voyage dans le temps…

On veut que la recrue sache qu’on le surveille de près…

Ça n’impressionne pas la recrue Morin…

 

On reconnaît le AC2 Morin.

Demain, le reste de la brochure.

Le membre d’équipage le plus important…?

De la collection de Jacques Morin…

Surtout pas de chicane et d’affolement dans l’avion.

Alouette…