L’équipage de Terroux

Voici l’équipage du pilote Jacques Terroux.

Sur les sept membres d’équipage, un seul n’était pas Canadien-français.

C’était le sergent Tommy Newton de la R.A.F. Il était l’ingénieur à bord. Il était originaire de Bolton dans le Lancashire.

Tommy Newton

Tous ces renseignements viennent du scrapbook de monsieur Corbeil.

Le pilote était le Pilot Officer Jacques Terroux originaire de Montréal.

Jacques Terroux

Monsieur Corbeil m’a dit de lui qu’il était un bon pilote et qu’il prenait son rôle au sérieux.

Le Warrant Officer 2 Pierre Gauthier était le navigateur. Il était originaire d’Ottawa.

Pierre Gauthier

C’est lui qui possédait la caméra. Il l’avait eu en cadeau de son oncle qui était un photographe professionnel.

Le sergent Romuald Pepin était mitrailleur dans la tourelle arrière. Il était de St-Jean d’Iberville.

Romuald Pepin

Il avait été décoré de la DFC lors de sa deuxième mission. Le 425 Alouette attaquait Bourg Léopold en Belgique.

Les Allemands les attendaient de pied ferme. C’était le 27 mai 1944.

L’équipage doit sa survie à Romuald Pepin et aux manoeuvres du pilote Terroux.

Flight Sergeant Pepin, a rear gunner on a Halifax bomber, has just completed a tour of operations over enemy country.  He has bombed the heavily defended targets of Wesseling, Hamburg, Stuttgart, Kiel, and Wanne Eickel.

Throughout his whole tour of operations, Flight Sergeant Pepin has exhibited exceptional skill as an air gunner and coolness in the face of the enemy.

On May 27th, 1944, after having attacked a target with great success on Bourg Leopold, Belgium, the bomber was attacked by enemy aircraft.  Flight Sergeant Pepin sighted the enemy and displaying exceptional keenness, this rear gunner gave evasive action to the captain, thus undoubtedly saving his bomber from destruction.

His presence of mind coupled with a keen sense of timing have been responsible for the safety of this crew on more than one sortie.

Le sergent François Bernier était le bombaimer. Il était de Hull.


François Bernier

Le sergent Maurice Bernier était le sans-filiste et était originaire de Noranda.

Maurice Bernier

Le sergent Jean-Paul Corbeil était originaire de Bonfield en Ontario.

Jean-Paul Corbeil

La prochaine fois…

On parcoure le scrapbook de monsieur Corbeil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s