30 octobre 1944 : la suite

Nous sommes à Ottawa.

Flying Officer Jean-Paul Corbeil est de retour au Canada. Il est avec d’autres aviateurs, et chacun veut appeler sa famille pour annoncer leur retour…

Un des aviateurs est un aviateur qui a volé sur des Spitfires. Monsieur Corbeil ne se rappelle que son prénom : Bill… William.

Il a reçu la DFC avec une barre. Bill a donc été décoré deux fois. Bill aussi veut appeler sa famille, mais toutes les boîtes téléphoniques sont utilisées et chacun doit attendre son tour. Une boîte se libère de l’autre côté de la rue. Bill traverse et donne un coup de fil à sa famille…

On peut s’imaginer la joie. Bill a survécu à la guerre et rentre chez lui.

La joie sera brève.

Le pilote de Spitfire en traversant la rue fut heurté par un tramway.

Il est mort sous les yeux de monsieur Corbeil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s