Nuts for Nazis : deuxième partie

J’ai trouvé cette information grâce à Léon Laliberté…

Photos – Richard Koval

Je traduis pour vous…

Halifax Mk. III, no de série NR271, fut le premier d’un lot de vingt appareils. Il fut complété le 23 november 1944 et livré le lendemain à l’escadrille 425 Alouette du groupe de bombardement no 6 de l’A.R.C., basée à Tholthorpe dans le Yorkshire en Angleterre.

Le bombardier compléta sa première opération la nuit du 4 au 5 décembre 1944. La cible était Karlsruhe et le pilote était le Flight Officer A. Martel.

Une deuxième opération fut effectué par l’équipage du Flight Lieutenant Chapman la nuit du 4 au 5 décembre 1944 à Soest.

Le Halifax fut maintenant assigné à un équipage régulier :

Le pilote américain Flight Officer Lesesne [Chuck],

Le Flight/Engineer le sergent M. Wilson,

Le navigateur Flight Officer J. Tessier [Bill],

Le Bomb Aimer Flight/Sargeant. L Laliberté [Al],

Le sans-filiste Flight/Sargeant I. Pigeon [Pigeon],

Le mitrailleur de la tourelle dorsale Flight/Sargeant R. Trudeau,

Le mitrailleur de la tourelle arrière sergent J. Paradis.

L’équipage choisit le nom “Nuts for Nazis” et le singe-aviateur membre de l’équipage, crachant des noix, une pour chaque mission accomplie.

reproduction

L’appareil eut 14 équipages différents de l’A.R.C., [sept hommes par équipage], pour un total de 99 Canadiens et une Américain. 43 missions furent complétées du 4 décembre 1944 au 25 april 1945.

Un deuxième pilote, le Pilot Officer Miller vola avec un équipage le 24 mars 1945 et le lendemain un deuxième bomb aimer le Warrant Officer II Laliberté fit une mission.

L’équipage de Lesesne compléta un total de 19 opérations avec leur bombardier jusqu’au 31 mars. Ils furent descendus sur un autre Halifax, et le pilote fut tué et le reste de l’équipage fait prisonnier.

Avec la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le Halifax fut envoyé à la casse selon un ordre le 27 avril 1945, et fut remis au No. 43 Group à Rawcliffe, dans le Yorkshire en Angleterre. Retiré des effectifs par la Royal Air Force le 16 mai 45, le fier bombardier canadien fut rapidement envoyé à la ferraille.

La prochaine fois je vous amène virtuellement en Angleterre sur un Halifax.

8 réflexions sur “Nuts for Nazis : deuxième partie

  1. Bonjour Pierre,
    une petite correction: lors de la mission du 31 mars, seul le pilote Chuck Lesesne fut tué, les autres membres de l’équipage furent fait prisonniers.

    L’histoire est raconté sur le site suivant: Lancastermuseum, a pilot’s sacrifice ; une autre source confirme cette histoire:http://www.lostbombers.co.uk/bomber.php?id=10917

    De plus, M.Lucien Pigeon, un des survivants de cette opération est décédé en 2004 je crois alors…

    Léon Laliberté

  2. Oh!

    En fouillant dans mes papiers, j’ai remarqué que le crew Patry, Paiement, Panneton, Goupil, Lanctôt, Fournier et Odell a hérité du NR271 KW-N comme premier avion de mission, en février 1945. Ils l’ont volé 5 fois! Moi qui me demandais si l’avion de grand-papa avait du nose art!!!

      • Euh… J’ai deux logbooks de mon grand-père, mais pas de « war time ». Par contre, j’ai des copies des différents reports du 425 alouette, obtenues des archives nationales. C’est de là que je tire tout ce que je sais… Et que je ne sais pas!

  3. Rectification:

    4 missions dans le NR271 KW-N…
    3 missions dans le NR231 KW-F
    1 mission dans le NA180 KW-O
    1 mission dans le NR172 PT-Y (du 420… Crash)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s