Pilot Officer Joseph Alexander Theodore Doucette (J15960): deuxième partie

Une lectrice a trouvé un document qui vient compléter le billet que j’avais écrit sur ce pilote.

Le pilote de l’équipage du Wellington dont il est question dans le document était Théodore Doucette.

Il ne reste plus rien de lui que la mémoire des gens qui ont assisté à ses funérailles en 1943 et qui lui ont rendu hommage 50 ans plus tard.

Cliquez ici pour être redirigé vers mon article.

Un service commémoratif a eu lieu à Mussey-Sur-Marne, en France, les 8 et 9 mai 1993, pour souligner le 50e anniversaire de l’écrasement du Wellington X-3763.

Le Pilot Officer Théodore Doucette était un homme courageux.

DOUCETTE, P/O Joseph Alexander Theodore (J15960)

- Distinguished Flying Cross

- No.425 Squadron

- Award effective 1 December 1942 as per London Gazette dated 4 December 1942 and AFRO 2069/42 dated 18 December 1942. 

Born 1918 in Ontario. 

Home in Sudbury, Ontario; enlisted North Bay, 4 February 1941.

Trained at No.1 ITS (graduated 6 June 1941), No.14 EFTS (graduated 7 August 1941), and No.12 SFTS (graduated 25 October 1941). 

Commissioned August 1942. 

Cited with Sergeant G.J.R. Bruyere, DFM.

On November 6, 1942, Pilot Officer Doucette and Sergeant Bruyere were captain and wireless operator respectively of an aircraft detailed to attack an objective in Northwest Germany in daylight.  On the outward flight the aircraft was attacked by three enemy fighters.  Sergeant Bruyere was seriously injured, sustaining a broken leg and wounds in the chest, arm, forehead and left hand.  A member of the crew, when going to his assistance, stepped on the escape hatch and fell through it but Sergeant Bruyere caught him and assisted him back to safety.  When the engagement with the enemy fighter was terminated, Pilot Officer Doucette flew on and attacked his target.  On the return journey Sergeant Bruyere, despite his critical condition, advised his colleagues on the operation of his wireless equipment in extremely difficult circumstances.  Both Pilot Officer Doucette and Sergeant Bruyere displayed indomitable courage and unswerving devotion to duty.

Le 6 novembre 1942, le sous-lieutenant Doucette et le sergent Bruyère étaient respectivement pilote et sans-filiste à bord d’un bombardier en route pour attaquer en plein jour un objectif dans le nord-ouest de l’Allemagne.  En chemin, l’avion fut attaqué par trois chasseurs ennemis. Le sergent Bruyère fut grièvement blessé ayant une jambe cassée et des blessures à la poitrine, aux bras, au front et à la main gauche.  Un membre de l’équipage qui venait à son aide marcha sur l’écoutille de secours et tomba dans l’ouverture. Le sergent Bruyère l’attrapa et le sortit de sa fâcheuse position.  À la fin de l’engagement avec les avions ennemis, le sous-lieutenant Doucette continua sa mission et attaqua la cible. 

Lors du chemin du retour, le sergent Bruyère, malgré son état critique, avisa ses collègues sur le fonctionnement de son équipement de radio sans fil dans des conditions extrêmement difficiles.  Le sous-lieutenant Doucette et le sergent Bruyère affichèrent un courage indomptable et un dévouement sans faille.

S’ajoute maintenant à cette histoire, ce témoignage émouvant retrouvé dans le magazine Le Chaînon.

Le Chaînon – Automne 2009

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s